Les repas

Un moment important et privilégié

Les menus du mois sont affichés chaque début du mois au mur à l'entrée de la maison pour que les parents puissent savoir chaque jour ce que leur enfant mange. Les repas sont préparés quotidiennement dans la cuisine de la crèche et à partir de produits frais. Les légumes et fruits frais sont bio. la viande provient de petites boucheries Halal du quartier.

Le choix des menus

Dans le choix des menus, nous prenons en compte les goûts des enfants et les instructions des parents. Les menus de la semaine sont affichés dans l’espace d'accueil. La directrice parle des menus aux parents et explique que leur composition garantit une nutrition correcte des enfants.

 

Les cas de particularités culturelles ou religieuses ainsi que les cas d’indications médicales ou d’allergies alimentaires (sous certificat médical) peuvent être pris en compte.

 

Petit à petit, l’enfant participe de plus en plus activement et adroitement à son repas (il prend son verre, il tient sa cuillère). Différents signes de développement indiquent que le moment est venu de passer des bras de l’accueillante à un repas individuel à table.

 

Il est important d'assurer la diversité des repas pour les enfants afin qu'ils aient une alimentation équilibrée, qu'ils apprennent différentes saveurs et qu'ils ne s'ennuient pas de manger tout le temps la même nourriture.

 

Les repas sont organisés en fonction des besoins des enfants, la directrice en collaboration avec l'équipe travaillent à l’élaboration des menus et une accueillante prépare les repas tous les jours en tenant compte des régimes diététiques et des régimes avec allergies alimentaires.

 

L’important, c’est de diversifier les repas proposés aux enfants, d’y mettre beaucoup de couleurs et de textures différentes pour qu’ils aient envie de manger. Les envies, les âges et le rythme de développement des enfants doivent être respectés. Par exemple, un enfant qui arrive à la maison d'enfants et qui a l’habitude de manger sa purée mixée ou bouillie, il n’est pas question d’aller lui donner en morceaux parce qu’il n’a pas l’habitude. Il faudra l'habituer peu à peu.

 

Les nourrissons avant 4 mois reçoivent des biberons de lait reconstitué ou du lait maternel. Pour les mamans qui le désirent, la maison d'enfant dispose d'un espace calme et avenant où les mamans peuvent donner le sein à leur bébé.

 

Les parents fournissent une attestation du pédiatre ou du médecin traitant prévenant le milieu d'accueil que la diversification de l'alimentation de l'enfant peut débuter. Le médecin précise aussi si la diversification commence par des fruits ou des légumes. La diversification de l'alimentation débute vers 5, 6 mois et consiste à passer d'une alimentation liquide à une alimentation semi-liquide.

 

Un seul aliment est introduit à la fois afin de familiariser le nourrisson à de nouvelles saveurs et pouvoir observer sa tolérance aux aliments. Le fruit ou le légume introduit lui est donné pendant 3 jours en petites quantités en commençant par des fruits ou si ce sont des légumes, par des légumes qui se digèrent facilement (par exemple: courgettes, carottes, aubergine, potiron, haricots verts; éviter les oignons et le chou). Le repas ne remplace pas le biberon. Le repas est complété par une tétée ou un lait adapté. Il ne faut pas introduire de céréales contenant du gluten avant 6 mois.

 

 

 

 

 

 

 

10 points prioritaires pour l'alimentation des bébés

L'O.N.E. conseille de suivre 10 points prioritaires pour l'alimentation des nourrissons de moins de 18 mois et pour les enfants de plus de 18 mois.

 

Alimentation du nourrisson <18 mois:

  1. Allaiter, c'est offrir la meilleure alimentation à son bébé

  2. Nourrir le bébé à la demande pendant les premiers mois

  3. Donner un complément quotidien de vitamine D

  4. Introduire d'autres aliments que le lait après 5, 6 mois en douceur

  5. Eviter le gluten avant 6 mois

  6. Après la diversification, maintenir 5 repas par jour au moins

  7. Poursuivre le lait "de suite" au lait de "croissance" jusque 18 mois

  8. Eviter l'excès d'aliments riches en protéines

  9. Donner une alimentation suffisamment riche en lipides

  10. Faire du repas un moment important de la relation affective

Alimentation de l'enfant > 18 mois:

  1. Offrir chaque jour 4 repas

  2. Présenter des féculents à chaque repas

  3. Donner des fruits et/ou des légumes au moins 3 fois par jour

  4. Donner du lait adapté à l'âge ou un produit laitier 2 à 3 fois par jour

  5. Préparer du poisson 2 fois par semaine

  6. Varier les matières grasses

  7. Donner le goût de l'eau

  8. Faire du repas un moment de plaisir et de détente

  9. Respecter l'autonomie et l'appétit de l'enfant

  10. Eduquer le goût et faire apprécier une alimentation variée

Apprendre à bien manger

L’intégration des règles sociales (politesse, partage, sociabilité, respect aux autres) liées au repas a lieu sous le regard et avec l’aide des accueillantes. Celle-ci accompagne cette autonomisation progressive à travers une relation individuelle toujours aussi sécurisante pour l’enfant.

 

Le biberon et la première alimentation se donnent aux bébés en le tenant dans les bras. L'enfant se sent ainsi contenu. Quand le bébé est capable de s'asseoir, il commence à prendre ses repas dans une chaise haute.

 

Ce n’est qu’au moment où chacun des enfants du petit groupe sait manger seul que l’installation d’un repas collectif autour d’une table est possible : ainsi aucun enfant ne sera mis en situation d’attente pénible, ni d’incompétence, ni de frustration, s’il ne sait pas manger sans aide. De cette façon, le repas pris ensemble se passe sereinement et est vécu comme un moment convivial pour le groupe d’enfants.

 

Le repas est aussi un moment où le bébé fait aussi le plein de sourires, de paroles, de caresses, de sécurité et de bien-être. L’accueillante doit lui inspirer confiance en étant ni trop stressée, ni trop anxieuse ; elle doit rester attentive et chaleureuse, et respecter l’enfant dans son individualité. L’intégration des règles sociales liées au repas a lieu sous le regard et avec l’aide des accueillantes. Celle-ci accompagne cette autonomisation progressive à travers une relation individuelle toujours aussi sécurisante pour l’enfant.

 

À l’étape suivante, les enfants mangent par deux avec les accueillantes afin qu’elles puissent aider celui qui en a besoin, tout en laissant à l’autre le temps de faire ses essais. Ce n’est qu’au moment où chacun des enfants du petit groupe sait manger seul que l’installation d’un repas collectif autour d’une table est possible: ainsi aucun enfant ne sera mis en situation d’attente pénible, ni d’incompétence, ni de frustration, s’il ne sait pas manger sans aide.

 

De cette façon, le repas pris ensemble se passe sereinement et est vécu comme un moment convivial pour le groupe d’enfants.

Passer des biberons à l'aliment solide

 

Le lait maternel seul peut suffire aux besoins des bébés jusqu’à l’âge de 6 mois. Au cas où la mère ne peut pas allaiter son nourrisson à la maison d'enfants, elle peut y déposer des biberons avec son lait pour nourrir son enfant (le lait maternel garde l’essentiel de ses qualités pendant 48 heures à 4°C et pendant 6 mois à -20°C).

 

Les biberons sont préparés en suivant les bonnes pratiques d'hygiène. Ils se préparent avec la quantité nécessaire d'eau de bouteille chauffée dans le biberon.

Le lait se donne jusque 6 mois. Pour un nourrisson de moins de 6 mois, il faut donner le biberon à la demande. L'idéal est de proposer 6 biberons. Il faut éviter les troubles digestifs comme les régurgitations, les coliques. Une farine sans gluten peut être introduite car elle n'est pas nécessairement présente dans l'alimentation du bébé.

 

L’alimentation de l’enfant à partir de 18 mois doit contenir :

 

  • ± 100 g de féculents à chaque repas, 4 à 5 fois par jour.

  • 100 à 150 g de légumes et 1 à 3 fruits, 3 fois par jour.

  • Des produits laitiers, 2 à 3 fois par jour.

  • Viandes ou poissons: 30 g, 1 fois par jour, le poisson 2 fois par semaine.

  • 10 à 15 g de matières grasses

 

 

Les repas sont constitués de:

De 09h00 à 09h30 Collation:

Potage

 

De 11h00 à 11h50 Dîner :

Les enfants reçoivent un repas complet cuisiné le jour même.

Le menu est équilibré et se  compose toujours de :

  • Une ration de viande, poisson ou œufs

  • Une ration de légumes frais ou surgelés

  • Une ration de fruit frais ou surgelé

L’équilibre du menu sera complété par des matières grasses (huile, beurre), et des féculents (pommes de terre, pâtes, riz, semoule) et toujours de l'eau à suffisance comme boisson.

Les menus sont adaptés à l’âge des enfants.

 

De 14h50 à 16h10 Goûter :

Il complète l’équilibre du dîner et se compose de de fruits, de yaourt, de jus. Il sera accompagné de céréales, tartines, biscotte et de lait ou d'eau.

 

Chaque plat prévu au menu correspond à une recette. La recette reprend le nom du plat, les quantités des ingrédients nécessaires et le mode de préparation. De cette façon, les plats sont préparés de la même façon quel que soit la personne qui cuisine.

© 2015 Crèche Monplaisir (Tous droits réservés)

Dernière modification: 21.10.2019

Mentions légales:

Dénomination commerciale: Crèche Monplaisir

N° d'entreprise: 0816.561.044

Forme juridique: S.P.R.L.

RPM: Bruxelles

Contact: América Tel. 0477 05 34 91

Adresse: Avenue Monplaisir, 19-21    1030 Schaerbeek

 

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Yelp Social Icon